– 

Histoire

 

Différentes sources et pièces lithiques témoignent d’une très ancienne présence humaine, sur l’actuel territoire camerounais. Des sites archéologiques autour de certaines villes comme Yaoundé,  Douala, Maroua, Mokolo, ont permis de découvrir ces pièces dont certaines estimées à près de 600 000 ans.

Les témoins du néolithique sont plus nombreux et les sites de découvertes sont plus étendus sur le territoire camerounais. Certaines pièces qui dateraient d’environ 50000 ans ont été  exhumées aussi bien à Maroua, au Nord qu’à Yaoundé et Kribi, beaucoup plus au Sud. Dans l’ensemble plus d’une dizaine de sites de découvertes on été répertoriés.

 

A l’échelle humaine, l’art pariétal, notamment les gravures rupestres ont été observées à Bidzar dans les falaises de Tinguelin, au Nord Cameroun, avec de figurations géométriques en boucles ou en cercles. Plusieurs sources évoquent l’ancienne occupation des régions forestières par les Baka,  pygmées et  l’arrivée de bantous, au 1er millénaire, au Sud-Ouest du Cameroun. Dans la même période, se développait dans la partie nord du territoire et aux abords du lac Tchad, une civilisation Sao, construite autour de la céramique.

 

Plus récemment, au 16e siècle, sur le territoire du pourtour du lac Tchad se développa, l’empire du Kanem-Bornou. Vers le 17e siècle, les Peuls s’implantent dans l’Adamaoua et mettent à profit la conquête d’un des leurs, Oumane Dan Fodio pour installer un État théocratique musulman dirigé par Adama leur chef.

 

Le royaume du Bamoun fondé vers le 14e siècle s’est fait remarqué par son roi Njoya, connu pour avoir créé de l’écriture bamoun. Celui-ci régna vers la fin du 19e siècle.

 

 

Géographie

 

Le Cameroun se présente comme une terre contrastée, constituée d’un ensemble côtier, des terres montagneuses et des vastes plaines.  Le paysage épouse la situation géographique du pays entre l’Equateur et le tropique du Cancer.

 

Le territoire se caractérise par un relief très diversifié avec à l’ouest des collines dominées par le Mont Cameroun, la « montagne du feu » culminant à 4070 m, au centre, on observe les massifs de l’Adamaoua qui s’élève à 2500 m et plus au Nord les monts Mandara à partir desquelles s’incline une vaste plaine inondable vers le lac Tchad.

 

Le contraste bioclimatique est également important entre un écosystème équatorial caractérisé par son humidité et sa luxuriance et, des vastes plaines sahéliennes plus sèches avec une longue saison sèche. A l’intérieur de ces deux écosystèmes, se déclinent des nuances bioclimatiques tropicales, plus au moins humides. Le réseau hydrographique est également important bénéficiant de l’abondance des eaux de pluies ; On peut citer notamment le Wouri, la Sanaga, la Lobé, le Nyong, etc.

 

Le Cameroun est un pays multiethnique maniant différentes langues estimées à plus de 250. Culturellement, ils se repartissent entre le groupe pygmée, Bantou, le groupe Peulh et arabe créant une très grande diversité et richesse culturelle qu’on observe chaque jour, dans le comportement vestimentaire,  la musique et la gastronomie.

 

Langues officielles

Il y a deux langues officielles : le Français et l’Anglais.

 

Formalités d’entrée

  • Visa de transit n’excédant pas 5 jours avec plusieurs entrées et sorties : 115 euros
  • Visa de tourisme à titre individuel, dans le cadre d’un voyage organisé ou à forfait, valable un mois : 115 euros
  • Visa temporaire, valable pour une ou plusieurs entrées et sorties, valable 3 mois : 230 euros
  • Visa long séjour, valable pour une ou plusieurs entrées et sorties, pour 3 à 6 mois : 230 euros

Mais le visa peut être obtenu à l’entrée pour des voyageurs venant des pays qui n’ont pas une représentation du Cameroun.

Les voyageurs résidents ou non-résidents franchissant les frontières du Cameroun, à l’entrée ou à la sortie, doivent déclarer en douane les devises, titres ou valeurs d’un montant supérieur à 1 million de francs CFA (1 524,49 euros).

 

Santé

Vaccination obligatoire : fièvre jaune dès l‟âge de six mois.

Vaccinations recommandées : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B et méningite à méningocoque si un voyage dans le Nord est prévu.

Être à jour du vaccin diphtérie-tétanos-poliomyélite.

Le paludisme tue un enfant toutes les 30 secondes en Afrique. Le Cameroun n‟est malheureusement pas épargné. Un traitement préventif et des dispositifs de protection (crème, spray, moustiquaire imprégnée) s’impose dans ce pays classé 3, sur une échelle de 1 à 3.

Le Cameroun dispose de structures sanitaires dans toutes les régions, avec des hôpitaux de référence à Douala et à Yaoundé et des centres de santé sur l’ensemble du territoire national.

 

Sécurité

Se conformer aux recommandations des autorités du pays de départ. Toutefois, pour se faire une idée plus précise et par vous même de la situations sécuritaire, veuillez également consulter, les sites de différents organismes indépendants comme :

  • Control Risk (http ://www.controlrisks.com), notamment sa cartographie (RiskMap, régional ou travel, mise à jour année après année).
  • Global Terrorism Index (https://atlasocio.com)

 

Monnaie

La monnaie en cours au Cameroun est le franc CFA. Il se change à 656 euros.

Code vestimentaire

Aucune recommandation en rapport au comportement vestimentaire

Téléphone

les deux opérateurs Orange et MTN sont présents.

 

Voie terrestre

La voie routière

Les principales localités du pays bénéficient de compagnies de transport privées qui assurent les liaisons régionales.

Les Bus prestige permettent de relier Yaoundé à Douala en 3H – 3H30 dans des autocars climatisés et confortables.

Tarif pour un trajet simple : 6000 FCFA (9 €)

Sociétés recommandées : Centrale Voyages, Buca Voyages, Garantie Express.

Il est également possible de voyager à bord de cars moins confortables ou de mini bus à des prix très abordables.

 

Les nombreuses agences de location louent voitures et 4 x 4, avec ou sans chauffeur. Pour tout contrat de location, il vaut mieux s’entendre sur les points suivants : qui s’occupe du carburant, du chauffeur et des pannes. Il est possible de conduire soi-même un véhicule en présentant un visa court séjour (un à deux mois) ou un permis international

 

Frontières terrestres

Vers la Centrafrique

  • Garoua Boulaï/Baboua
  • Ngoura/Gamboula

Vers le Congo : Mbalam/Ouesso

Vers le Gabon

  • AmbAm/Bitam
  • Oyeng/Minvoul

Vers la Guinée Equatoriale : Ambom/Ebebiyin

Vers le Nigeria

  • Eyumajok /Ikom
  • Kolofata/Bama
  • Fotokol/Dikwa

Vers le Tchad

  • Touboro/Koutéré
  • Figuil/Léré
  • Yagoua/Bongor
  • Kousseri/N’Djaména

 

Voie ferroviaire 

La gestion du réseau ferroviaire est assurée par CARAMAIL (Cameroon Railways Corporation). Les principales lignes qui relient les régions du Littoral à celles du Sud-ouest, du Centre du Nord sont : Douala-Kumba (84 km), Douala-Yaoundé (264 km), Yaoundé-Ngaoundéré (520 km). Les tarifs sont particulièrement étudiés pour permettre à tous de voyager

 

Voie aérienne

6 villes sont desservies par la compagnie aérienne nationale, Camair-co. Il s’agit des villes de Bafoussam, Bamenda, Douala, Garoua, Maroua, Ngaoundéré, à partir de Yaoundé ou Douala. Toutefois, il possible de rallier Ngaoundéré, Garoué et Maroua par les vols domestiques.

Les tarifs des vols domestiques peuvent être consultés sur le site web de camair co : www. Camair-co.com:

Vers l’extérieur, notamment dans les pays d’Afrique centrale, les vols directs se font à partir de  Douala  :

 

  •  Tchadia Airlines: Douala-NDjaména
  • Asky : Douala-N’Djaména

Tout visiteur quittant le Cameroun devra s’acquitter d’une taxe de 10 000 FCFA (15 €) pour les vols internationaux et 1000 FCFA (1,50 euros) pour les vols nationaux

 

Voies maritimes

Quatre Ports maritimes : Douala, Limbé, Kribi, Tiko

Toutefois, en raison des risques, il est déconseillé d’organiser les navigations de plaisance

Ambassades

De nombreux pays ont leur ambassade et consulat au Cameroun :

  • Allemagne. BP 1160. Tel. +237 20 20 05 66/237 222 20 73 13
  • Belgique. BP.816. Yaoundé. Tel. 237 222 20 05 19. Mail. yaoundé@diplobel.org
  • Brésil. BP.38-Yaoundé. Tel. +237 222 20 10 85. Mail. Am/bresil@camnet.cm
  • Chine : BP.1307-Yaoundé. Tel. +237 222 21 00/+237 222 21 43 95/ BP.29-Douala. Tel. +237 233 42 54 37/+237 233 42 22 68
  • Egypte : BP. 809 – Yaoundé. Tel. +237 222 20 29 22/+237 222 20 26 47
  • Espagne : BP. 877 – Yaoundé. Tel. +237 222 20 35 43/+237.21 08 25
  • Etats Unis : BP. 817-Yaoundé. Tel. 222 20 15 00/+237 222 22 79 09
  • France : BP. 1631-Yaoundé.Tel. +237 222 22 79 90/+237 222 22 79 09 Mail. www.ambafrance-cm.org
  • Grèce : BP. 82 –Yaoundé. Tel. +237 222 21 01 95/+237 222 20 39 36
  • Hollande : BP.310-Yaoundé. Tel. +237 222 21 70 50/+237 20 47 04
  • Israël : BP 5934-Yaoundé. Tel. +237 222 21 08 23/+237 222 20 16 44. Mail. info@yaoundé.mfa.gov.il
  • Italie : BP. 827-Yaoundé. Tel. +237 222 20 23 76/+237 222 21 52 50
  • Japon : BP.6868-Yaoundé ; Tel. +237 222 20 62 02/+237 20 62 03. Mail.amb/japon@lom.camnet
  • Russie : BP.488 – Yaoundé. Tel.+237 222 20 17 14/+237 222 20 78 91

Consulats

  • Chine : BP. 2983-Douala. Tel. +237 233 42 54 37/+237 233 42 22 68
  • Finlande : BP. 4324-yaoundé. Tel. +237 222 21 53 77/+237 222 20 26 19
  • France : BP 869-Douala. +237 233 42 53 70/+237 43 32 05. Mail.fransulat.bur@camnet.cm/BP. 127-Garoua. Tel.+237 222 27 14 75/+237 222 27 16/47.Mail.fransulat.gou@camnet.cm/BP.309-Yaoundé. Tel.+237 222 22 79 50/+237 22 79 59. Mail.chancellerie.yaounde-fslt@diplomatie.gouv.fr
  • Hollande : Tel. +237 222 21 50 13/+237 222 21 50 16
  • Pologne : BP. 20158-Yaoundé. Tel. +237 222 21 08 78
  • Suède : BP. 830. Tel.+237 222 20 51 37/+237 222 21 37 22
  • Suisse : BP. 1169-Yaoundé. +237 222 21 18 57/+237 222 20 58 74
  • Canada : BP. 572-Yaoundé. Tel. +237 222 23 23 11/+237 222 22 10 90. Mail..yunde@international.gc.ca
  • Grande Bretagne : BP. 547-Yaoundé. Tel. +237 222 22 05 45/+237 222 22 01 48.mail.bhccmy@camnet.cm
Open chat
1
Besoin d'aide?
Bonjour, vous êtes bien sur Afrique-voyage-découverte! Profitez de nos offres exceptionnelles! Comment puis-je vous aider?