République Centrafricaine

Message Covid19

Suspension de tous les vols à destination et depuis la République centrafricaine.

Les demandeurs de visas doivent désormais produire un résultat négatif au test de Covid‐19.

 

Histoire

 

Différentes sources et des pièces lithiques (galets fracturés, hachereaux, bifaces, etc)  témoignent d’une présence humaine dès le paléolithique, à des nombreux endroits (Batalimo, plateau de Salo, Libangué..) sur l’actuel territoire Centrafricain.  Les témoins du néolithique (vases,) sont plus nombreux et les sites de découvertes sont plus étendus sur le territoire centrafricain. Le gisement de Batalimo, au Sud de Bangui,  a livré de nombreuses haches taillées associées à une très belle céramique datant à 380 à 220 ans de notre ère

 

En Centrafrique, l’art rupestre s’observe dans le Nord et l’Est du pays. Dans le Nord, certains abris ( Toulou, Koumbala et Djebel Mela) présentent des peintures à l’ocre rouge, noir et blanc représentant  à la fois de personnages et divers signes. A l’Est, les gisements de Lengo et du Mpatou près de Bakouma présentent, sur des dalles de latérite, un art gravé relativement récent et semble être exécuté par des hommes connaissant déjà le fer.

 

Différentes sources attestent que dès le 2e millénaire, des groupes d’agriculteurs, les Adamoua-Oubanguiens, ont développé une civilisation de mégalithes (Tazunu en Gbaya)). Ces monuments mégalithiques, de la région de Bouar, dans le Nord-Ouest du pays, dépassant parfois 3 m, occupent une bande de 130 km de long et d’une trentaine de km de large sur la ligne de partage des eaux des bassins du Congo et du Tchad.

 

Aux alentours du 15e siècle, des royaumes Zandé, s’installent  au Nord-Ouest du pays. Au 18e  siècle, les populations de l’Oubangui se fédèrent autour d’un de leur chef, Kola Ngbandi, et laissent comme héritage, la langue Sango qui deviendra, l’une des langues officielles du pays.

 

Géographie

 

Située au cœur de l’Afrique, la RCA se situe dans une zone tropicale avec ses nuances humides au Sud et sèches au Nord. La saison de pluies va de mai à octobre. Le paysage suit cette répartition climatique avec une forêt équatoriale prolongement de la cuvette du Congo. Plus, on remonte vers le Nord la végétation se de densifie progressivement suivant la quantité des pluies qui tombe. La température moyenne se situe entre 25° à 26°.

 

Un relief, la dorsale centrafricaine, une pénéplaine dont l’altitude varie de 400 à 800 m d’altitude, sépare les bassins du Congo et du Tchad. Au Nord-Ouest de ce bassin, domine le massif granitique de Yadé culminant à environ 1400 m. Un riche réseau hydrographique draine les eaux vers les deux cuvettes. Les eaux du bassin du Chari coulent vers le lac Tchad et celles du bassin de l’Oubangui sont drainées vers l’océan Atlantique après avoir rejoint le fleuve Congo.

 

La Centrafrique se caractérise par une grande diversité ethnique qui fait sa richesse sur le plan culturel. Une soixante de langue sont parlées par les différentes ethnies du pays.

 

Capitale : Bangui

 

Langues officielles

Le Français

 

Formalités d’entrées

Type de visa :

  • visa dans les ambassades : Oui
  • Visa à l’entrée : au niveau de l’aéroport, les frontières terrestres et fluviales. Ce visa ne concerne que les voyageurs venant des pays ne disposant pas d’une représentation diplomatique centrafricaine et ayant une autorisation expresse demandée à l’avance.

Autorisation pour filmer délivrée par le Ministère des Arts, de la Culture et du Tourisme dont les frais s’élèvent à 92 euros

Il est autorisé de sortir avec des objets de souvenir tels que les objets d’art. Les formalités se passent au niveau de l’aéroport selon la valeur et la quantité.

Santé (vaccination exigée, info sur les cas d’épidémie, etc.)

  • Vaccinations exigées de Fièvre jaune et du BCG ;
  • Contrôle d’Ébola

Sécurité

Se conformer aux recommandations des autorités du pays de départ. Toutefois, pour se faire une idée plus précise et par vous même de la situations sécuritaire, veuillez également consulter, les sites de différents organismes indépendants comme :

  • Control Risk (http ://www.controlrisks.com), notamment sa cartographie (RiskMap, régional ou travel, mise à jour année après année).
  • Global Terrorism Index (https://atlasocio.com

Monnaie et banques 

  le franc CFA et se change à 656 francs CFA pour 1 euros.

Les Banques de la place :

  •  ECOBANK
  •  Banque Sahélo –Sahélien (BISIC)
  •  Banque Populaire Maroco-Centrafricaine
  •   Commercial Bank Centrafrique
  •   Union Bancaire en Afrique Centrale.

Code vestimentaire

Aucune recommandation en rapport au comportement vestimentaire

Téléphone (opérateurs de téléphonie mobile, coût appel à l’étranger, etc.)

  • TELECEL CENTRAFRIQUE
  • ORANGE CENTRAFRIQUE
  • MOOV
  • AZUR.

Les coûts de communication à l’étranger varient en fonction des continents et en moyenne deux cent cinquante (250) francs CFA pour une (01) minute.

–  Par voie terrestre

 

La RCA a 6 routes nationales, bien que bitumées sur une distance linéaire de 676 km, sont dans un état moyen dans leur majorité. Le transport sur certains axes se fait en autocar mas bien souvent en taxi-brousse ou en mototaxi. Par conséquent, le déplacement en 4×4 est recommandé.

 

–  Frontières terrestres

–          Vers le Cameroun : Bouar-Baboua

Berberati)Gamboua

–          Vers le Congo Brazzaville : Mbaïki

–          Vers le Tchad : Bossangoa-Markounda

Batangafo-Sido

–  Par voie aérienne

Seul le Cameroun est le seul pays de la sous-région ayant une liaison directement avec l’aéroport de Bangui.

– Asky : Bangui –Douala

D’autres compagnies desservent l’aéroport de Bangui :

–          Air France

–          Kenya Airways

–          Royal air Maroc

Il n’existe pas de compagnie aérienne nationale, cependant il y’a des compagnies privées que sont :

–          Lapara.

–          Via Air.

–          Minair

Toutes ces compagnies réalisent des vols à la commande pour un tarif de : 3050 euros en aller/retour.

 

–  Voie fluviale

–          Port de Mongoumba (République du Congo et  République Démocratique du Congo) ;

–          Port Amont de Bangui (République du Congo et  République Démocratique du Congo);

Deux sites touristiques de la RCA sont  inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO ; il s’agit du parc national d’Avakaba, et celui de Manovo-Gounda St Floris.

Il y a aussi, le tri national dont la partie centrafricaine est représentée par le parc national de Dzanga Ndoki.

De nombreux sites naturels, historiques et culturels comme les chutes de Boali, les menhirs de la région de Bouar.

Ambassades

De nombreux pays ont leur ambassade et consulat en Centrafrique

  • Allemagne : BP .901-Bangui. Tel. +236 21 61 07 02/+236 21 61 66 20
  • Chine : BP 1430-Bangui. Tel. +236 21 61 92 66/+236 21 61 31 83
  • Etats Unis : BP. 924-Bangui. Tel. +236 21 61 02 00/+236 21 61 44 94
  • France : BP. 884-Bangui. Tel +236 21 61 30 00/+236 21 61 74 04
  • Japon : BP.1367-Bangui. Tel. +236 21 61 16 10/+236 61 16 10
  • Russie : BP.1405-Bangui. Tel. +236 21 61 03 11

Consulats

  • Autriche : BP. 1303-Bangui.Tel.+236 21 61 69 79/+236 21 61 66 20
  • Roumanie : Tel. +236 21 61 93 92
Open chat
1
Besoin d'aide?
Bonjour, vous êtes bien sur Afrique-voyage-découverte! Profitez de nos offres exceptionnelles! Comment puis-je vous aider?