decouvrirlafrique
La nature,la culture
Previous
Next

Voyage et expérience immersifs dans les régions du Sud

 

A partir de : 1900 euros

Durée : 13 nuits/14 jours.

âge indifférent

Environnement : vaste plaine agricole, savane arborée, fleuve, montagne, etc.

Thème : Immersion culturelle

Période : novembre à avril de chaque année

Mesures Covid 19

  • Présentation du carnet de vaccination et test Covid 19 à l’aéroport Hassan Djamouss de N’Djaména
  • 7e jour dé séjour au Tchad, test PCR à l’hôpital de Moundou
  • 14e jour test PCR au laboratoire du Centre hospitalier Universitaire de N’Djaména, à 8 heures. Récupération des résultats à 15 heures.

Points forts du voyage

  • Nombreux marchés colorés
  • Danses traditionnelles
  • Gastronomie locale
  • Messes dominicales, liturgie et ambiance africaine (facultatives)
  • Nombreuses rencontres avec des acteurs au développement (groupements, associations, etc.)
  • Etapes et expériences urbaines (6 principales villes à traverser)
  • Architecture coloniale
  • Rencontre et immersion culturelle des populations du SudRandonnée équestre pour découvrir les paysages

Descriptif

Un voyage d’immersion d’une dizaine de jours dans la partie Sud du Tchad connue pour sa grande diversité culturelle qui s’observe déja sur les visages des gens que vous croisez. Ce voyage facile s’effectue le long de l’axe bitumé qui traverse toute la région avec de nombreux détours pour aller à la rencontre de ses populations. Sacralités, initiations, sonorités, gastronomie marqueront et rythmeront ce voyage d’une dizaine de jours

Itinéraire

Détail du séjour

J1 : N’Djaména

Accueil à l’aéroport et transfert à l’hôtel. Diner (à votre charge) et nuit

J2-Bongor

A la fin du petit déjeuner, début du voyage dans le Sud (patience en cas d’encombrement de l’unique Pont de sortie vers la région). Arrivée à Bongor et installation à l’hôtel moderne de Bongor, restauration et visite de la ville (découverte du marché, de l’ancienne école coloniale, devenue lycée). En fin de journée, découverte d’un maquis local. Nuit hôtel, dîner et petit déjeune

J3- Route de Moundou

Départ pour Moundou : de nombreux arrêts sont prévus (découverte des plaines rizicoles, péage de Djoumane et son marché de taro, Gan et son marché de riz) ; Kelo, avec un passage sur la rue principale bordée des kapokiers, témoins de l’occupation allemande d’avant la première guerre mondiale, installation au restaurant Pili-Pili (piment) pour le déjeuner, puis départ pour Moundou. Arrêts à Krim-Krim (possibilité de visiter un campement peul (janvier) puis Déli. Arrivée à Moundou en fin de journée. Nuit hôtel, dîner et petit déjeuner

J4-J5 : Moundou- Balkabra

Début de visite de la ville. Visite de Moundou toute la journée (le marché, le centre artisanal, le musée, le quartier industriel, etc.). Déjeuner en ville. Nuit hôtel, dîner et petit déjeuner

Le second jour, le petit déjeuner pris, départ pour Mbalkabra, village connu pour ses chevaux et ses amazones. Visite du chef de Canton et du site de rituel. Déjeuner retour dans l’après-midi à Moundou. Diner et soirée dansante. Nuit hôtel, dîner et petit déjeuner

J6-J7 : Moundou -Bédaya-Beguéwé

 Départ pour Sarh. Vous traverserez quelques villes dont Bébédja et Doba, les deux villes pétrolières. Déjeuner à Doba. En continuant vers Koumra, vous vous arrêterez pour visiter certaines initiatives locales de développement comme la coopérative GAEL, réputée pour son miel et les produits dérivés et celle des femmes transformatrices de beurre de karité. Vous arriverez en fin de journée à Mbenguéwé. Installation dans la ferme d’une élite locale. Découverte de la danse . Nuit bivouac, dîner et petit déjeuner

Le second jour : Randonnée équestre et visite au Mbang de Bédaya, le chef spirituel des Sar, maitre de l’initiation Yondo. Poursuite de la randonnée avec retour à Mbenguéwé. Initiation à la danse et aux instruments de musique. Déjeuner et départ pour Sarh, avec arrêt à l’entrée du pont de Manda pour observer une partie du parc de Manda. Arrivée en fin de journée à Sarh. Nuit hôtel, dîner et petit déjeuner

J8-J10 : Sarh- Hellibongo et villages alentours

 Hébergement et restauration dans l’a verdure de l’auberge Beau séjour. Le premier jour, début de visite de la ville de Sarh, autrefois Fort-Archambault est la première ville fondée par la colonisation. Vous y découvrirez de nombreux héritages de cette période à travers son architecture et ses monuments historiques (le cimetière français et le monument Bretonnet). Le guide vous racontera l’histoire locale qui entoure ce monument. Déjeuner dans un restaurant en ville. Vous poursuivrez la visite de la ville par le musée et le centre artisanal, les deux logés dans des vieux bâtiments coloniaux, puis le marché de Sarh et les quartiers africains ceinturant le centre de la ville, notamment Kassaï et le grand tam-tam Tounia. Nuit hôtel, dîner et petit déjeuner

Cette visite se poursuivra le second jour avec le quartier industriel où sont construites les usines d’engrenage de coton de et de textile de la ville. Déjeuner en ville. Une balade à pied, dans l’après midi, vous permettra de visiter la Cathédrale de Sarh puis le Lycée-collège Charles Lwanga, géré par des prêtres jésuites. En continuant votre promenade à pied le long du fleuve et sous les arbres, vous apprécierez la fraicheur de la ville. Nuit hôtel, dîner et petit déjeuner

Le troisième jour sera consacré à la découverte du pays Sara-Kaba (Hellibongo et alentours), de la danse Mbilé accompagnée d’une initiation à la danse et au balafon. Nuit bivouac, dîner et petit déjeuner.

 

11-J13 : Vers N’Djaména : la traversée de la Tandjilé

Départ pour N’Djaména. Arrivée à Koumra (fin de la route bitumée), puis destination de la Tandjilé par une piste. Traversée des villages Mouroum-Goulaye, déjeuner à Donomanga (chez les Goulaye), visite du Chef de canton puis continuation, à travers de nombreux villages. Arrivée en fin de journée à Mouroum-Touloum (chez les Mouroum). Installation en bivouac dans un centre de formation. Diner chez le chef de Canton et soirée dansante devant sa cour. Nuit bivouac, dîner et petit déjeuner

Second jour, déjeuner et début d’activités d’initiation à la danse mula et aux instruments de musique, notamment le sifflet à corne. Déjeuner sur place et départ en début d’après midi pour Laï. Arrivée à Laï puis promenade guidée à travers la ville. Diner dans un maquis de la ville. Nuit bivouac, dîner et petit déjeuner

Troisième jour, petit déjeuner et départ pour N’Djaména avec de nombreux arrêts dans les villages installés dans une vaste plaine rizicole (Déressia, kim, koyom, etc.). Arrivée à Djoumane, continuation sur Bongor sans arrêt. Déjeuner à Bongor puis départ sur N’Djaména et arrivée en fin de journée. Installation dans un maquis, apéritif et dîner. Nuit hôtel et petit déjeuner

J14. N’Djaména

Petit déjeuner puis départ de la visite de la ville (centre artisanal, musée et certains vieux quartiers). Déjeuner en ville. Puis départ pour Gaoui (visite de la maison d’art, du musée et des potières. Retour à N’Djaména en fin de journée. Diner dans un restaurant et départ pour l’aéroport. Fin de séjour.

Inclus et non inclus

Services compris

  • Transfert de et vers l’aéroport N’Djaména.
  • Différents test Covid19
  • Transport avec minibus (4×4 disponible avec supplément)
  • Hébergement à l’hôtel
  • Nuit de bivouac dans la Tandjilé
  • Location des chevaux pour les randonnées
  • Guide francophone (anglophone disponible)
  • Guide local
  • Visite des musées
  • Les repas durant le séjour, sauf (le déjeuner et le dîner à N’Djaména)

Services non compris

  • Vols internationaux
  • Visa
  • Assurance « assistance rapatriement, bagages et annulation »
  • Boissons
  • Dépenses à caractère personnel
  • Divers achats de souvenir

Nous proposons des produits personnalisés correspondant à vos besoins et votre rêve de voyage.

Veuillez contacter nos conseillers voyages

A partir de : 1470 €

Durée de séjour : 8jours/7nuits

Nombre minimum de pax : 5

Thématique : immersion culturelle et stage chorégraphique

Descriptif

Lorsque l’on parle des Boum, cela évoque deux images, les monts de Lam, unique montagne qui se dresse aux confins sud du Tchad et la danse boum qui fut révélée au monde lors du premier festival de Dakar, en 1967. A l’époque coloniale, un campement touristique, lieu de villégiature, est érigé au sommet de cette montagne. Les nombreuses grottes que les monts renferment ne sont accessibles qu’après sacrifices. Quant à la danse boum, presque oubliée, elle est entrain d’être revalorisée grâce à l’association Monts de Lam qui organise depuis quelques années, un festival. Le séjour dans cette région est aussi une occasion de faire de randonnée dans une belle région.

Itinéraire

Détail du Séjour

J1 : N’Djaména

Accueil et transfert à l’hôtel. Diner et nuit.

J1 : Moundou-Mbaïbokoum

Les 4 jours de séjour à N’Djaména seront dominés par votre participation aux trois

J2-J7 : Moundou-Mbaïbokoum

Départ tôt pour Moundou. Accueil à l’aéroport, petit déjeuner rapide en ville et départ pour Mbaibokoum. Arrivée en milieu de journée, déjeuner et visite de la ville, le reste de l’après-midi. Le reste du séjour sera entièrement consacré aux randonnées pédestres de découverte et à l’escalade des différentes collines qui constituent le monts de Lam : le kounpaha (mont des couteaux de jet), le kounbôl (mont des buffles), le kounzoro (mont des porcs-épics), etc. Vous explorerez, avant chaque rituel, les grottes et la source d’eau mystérieuse de Ndagbao. 3 soirées seront consacrées au stage chorégraphique de la danse boum et d’apprentissage des instruments de musiques et une quatrième à la remise d’une attestation de stage.

J8 : Moundou-Ndjaména

Retour à Moundou vers midi et visite de la ville avec le 1er musée du Logone géographique créé par un ancien maire de la ville, le marché et le centre artisanal de Moundou. Déjeuner et douche à la résidence de Komé, puis Retour à N’Djaména vers 16h. Un pot d’au revoir vous sera offert au restaurant Va-et-vient à proximité de l’aéroport. Départ de N’Djaména.

Inclus et non inclus

Services compris

  • Billet aller-retour à l’intérieur du Tchad
  • Transfert aller-retour hôtel aéroport N’Djaména.
  • Location véhicules pour Mbaibokoum
  • 4 nuits à N’Djaména
  • Les droits entrée dans les espaces accueillant le festival
  • Guides locaux
  • Les repas durant le séjour
  • Visite au musée de Moundou
  • Rafraîchissement au restaurant Va et Vient de N’Djaména

Services non compris

  • Billet aller/retour pays de départ
  • Assurance rapatriement
  • Dépenses à caractère personnel (boissons, cigarettes, etc.)
  • Divers achats de souvenir

 

Nous proposons des produits personnalisés correspondant à vos besoins et votre rêve de voyage.

Veuillez nous contacter

Durée de séjour : 9 jours/8 nuits

Thématique : immersion culturelle

 

 

Descriptif 

Un séjour d’un peu plus d’une semaine dans deux des plus belles villes du Tchad. Abéché une ville historique, créée vers 1850, Carrefour culturel et commercial, riche de son histoire et de son artisanat ; Faya, la grande palmeraie, carrefour caravanier, riche de son potentiel touristique constitué des gravures et peintures tapissant les fonds de grottes qui entourent la ville. Les deux villes sont reliées, depuis bien longtemps, par un réseau commercial : les caravaniers transportaient à l’époque précoloniale, le natron blanc extrait de Faya pour Abéché et revenaient à Faya avec du céréale. Aujourd’hui, abord des gros camions surchargés de marchandises et d’hommes, cette relation commerciale continue. Ce séjour vous vivrez la lente transition d’un paysage sahélien vers un autre désertique même si le voyage entre les deux villes se fait en avion.

Itinéraire

Détail du séjour

J1 : N’Djaména

Accueil à l’aéroport Hassan Djamouss. Transfert vers l’hôtel. Diner et nuit.

J2-J3 : Abéché-Ouara

Hébergement à  l’hôtel Ouara  ainsi que une partie de la restauration (Petit déjeuner et diner). Le premier jour sera consacré à la visite de la ville toute la journée. Le tata et son musée, le palais royal et la mosquée des rois construite vers 1850, le lycée franco-arabe, le marché d’Abéché et sa partie de maroquinerie, le quartier haoussa et l’ancien quartier turc, etc.  Déjeuner en ville. A la deuxième journée, une excursion est organisée sur les ruines de Ouara,, première capitale du royaume du Ouaddaï construite, en 1635, par Abdelkérim Ben Djamé, fondateur du royaume. En dépit de son abandon, à la fin du 19e siècle, les vestiges du palais royal sont restés intacts. Après une quarantaine de km en véhicule au départ d’Abéché, début d’une d’une randonnée chamelière qui  vous conduira sur le site Ouara ; vous visiterez certaines chambres et escaladerez le Mont Tréya(645 m d’altitude). C’est là que le nouveau sultan se retire pour se préparer à l’intronisation. Barbecue au déjeuner. Randonnée chamelière du retour jusqu’au point de ramassage. Arrivée à Abéchée, installation à l’hôtel, diner et nuit.

Enfin, le troisième jour, après le petit déjeuner,  début d’une randonnée pédestre vers les montagnes de kiliguen. Pique nique. Retour à Abéché, en début de l’après midi. Visite du marché et shopping. Retour à l’hôtel. Diner et nuit.

J5-J8 : Faya et alentours

Après le petit déjeuner et transfert à l’aéroport d’Abéché, départ pour Faya. Arrivée et transfert de l’aéroport et installation à l’hébergement. Déjeuner et visite de la ville blanche avec ses maisons et ses jardins typiques, son marché construit au temps de la colonisation, son marché libyen et surtout la source appelée boug-boug qui alimente en eau la plus grande plantation de dattiers de la ville. En escaladant l’une des éminence qui dominent la ville, vous observerez le coucher de la ville.Retour en fin de journée à l’hébergement. Diner et nuit

Le second, départ d’une excursion avec un tour au site d’extraction du natron qui vous permettra de rencontrer les hommes qui y travaillent et une technique ancestrale d’extraction de ce produit. Puis commence l’exploration de la grande palmeraie de Faya en dromadaire (toute la journée). Diner et Nuit en bivouac. Poursuite de l’excursion en dromadaire, le troisième et quatrième jour autour dans l’oasis de Faya les curiosités naturelles culturelles l’arche  de Douzanga, les grottes et peintures rupestres d’Archana, les rochers de Sphinx et de selle.. Bivouac à Archana. Diner et nuit et continuation de de la randonnée chamelièreau quatrième jour aux alentours de Faya avec bivouac.

J9 : Faya-N’Djaména

Petit déjeuner. Transfert vers l’aéroport. Départ pour N’Djaména. Transfert vers l’hôtel. Déjeuner. Repos et transfert vers l’aéroport. Départ.

Inclus et non inclus

Services compris

  • Billet aller-retour à l’intérieur du Tchad
  • Transfert aller-retour hôtel aéroport N’Djaména.
  • Location véhicules pour Mbaibokoum
  • 4 nuits à N’Djaména
  • Les droits entrée dans les espaces accueillant le festival
  • Guides locaux
  • Les repas durant le séjour
  • Visite au musée de Moundou
  • Rafraîchissement au restaurant Va et Vient de N’Djaména

Services non compris

  • Billet aller/retour pays de départ
  • Assurance rapatriement
  • Dépenses à caractère personnel (boissons, cigarettes, etc.)
  • Divers achats de souvenir

Nous proposons des produits personnalisés correspondant à vos besoins et votre rêve de voyage.

Veuillez nous contacter

A parir de: 1.283.800FCFA, soit 1960€

Durée:  14 jours.

Nombre minimum de participants : 4 personnes

Groupe limité à 10 personnes : âge  indifférent

Environnement : Montagne & sommet, savane, plaine

Période : Novembre à février

Dates : 15 novembre, pour le premier groupe  et 28 février pour le dernier groupe de la saison.

 

DESCRIPTION

Présentation du Guéra

La province du Guéra, située au centre du Tchad à environ 500 km de la capitale N’Djamena, est une province recélant d’immenses ressources variées, à forte potentialité économique parmi lesquelles les ressources touristiques constituant un atout majeur pour son développement.

L’artisanat est très développé avec le travail du bois, la vannerie, la filature, le tissage, la teinture, et le tannage. Les nattes du Guéra sont parmi les plus belles du pays et le « Gabak », étoffe tissée localement est renommée depuis les temps anciens, il servait à payer le tribut et était utilisé comme monnaie locale.

Les montagnes représentent un fort capital touristique qui n’attend qu’une mise en valeur.  L’amélioration du réseau routier a contribué à désenclaver la province. Les grands marchés hebdomadaires de Mongo, Bitkine, Melfi, Am Kharouma, N’Djamena Ali Dinar ainsi que les marchés secondaires attirent un nombre important de commerçants de bétails, de céréales, de gomme arabique ou de produits manufacturés. Les produits locaux les plus commercialisés sont par ordre d’importance : les céréales, le bétail, l’huile d’arachide et de sésame, le miel, la gomme arabique.

Dans ces grands marchés hebdomadaires, le commerce du bétail est florissant lors du passage des transhumants avec leurs caravanes qui sont autant d’images à immortaliser.  Le marché hebdomadaire de Melfi par exemple dure 3 jours lors du passage des transhumants Peuls qui sont accueillis dans les concessions des habitants. La ville réalise alors en quelques semaines l’essentiel de ses transactions commerciales de l’année et il règne une ambiance de fête avec des danses organisées durant les nuits.

Dans la partie méridionale de la province, on trouve le parc national de Zakouma à l’est, la réserve de faune de Sinika Minia au centre et la réserve d’Aboutelfane au Nord-est qui sont des refuges pour la faune sauvage. A cela s’ajoute le domaine de chasse de Roukoum.

Dans toute la province du Guéra, on rencontre une  flore variée et riche. D’une manière  générale, le paysage  est constitué d’une savane arbustive claire vers le nord avec un climat sahélien et plus boisée au sud avec des  forêts sous un climat soudanien. Le tapis herbacé constitué par les annuelles vers le Sud et des  steppes herbeuses  à l’ouest où dominent les épineux  plus ou moins serrés ou encore mélangées à d’autres espèces.

Tous ces atouts pour le tourisme sont sous exploitées. L’activité touristique est en cours de développement, avec l’amélioration progressive des structures d’accueil, la formation de personnels qualifiés et la mise en valeur des sites. Ainsi on remarque  ces dernières années, de plus en plus de touristes qui arrivent dans la province soit en transit pour le Parc de Zakouma soit pour découvrir les merveilles de la province du Guéra.

 

POINTS FORTS DU VOYAGE

o    Les danses traditionnelles (notamment  peul, Wadaabé)

o    La chaine de la montagne de la province du Guéra

o    La rencontre avec les nomades

o    Les Randonnées  à dos de chameau, cheval ou âne pour découvrir les paysages

o    Le voyage au Parc National de Zakouma

o    La Rencontre avec le peuple Hadjarai et la découverte de sa culture

o    Les bivouacs en pleine nature

o    Guides locaux formés et francophones, parlant la langue locale et permettant ainsi de communiquer avec la population.

 

 

ITINERAIRE 

J-1 / N’Djamena- Abtouyour  (montagne qui a la forme d’un aigle) : danse des guerriers Kenga et découverte du dieu Margay adoré par l’ethnie Kenga  jusqu’à nos jours par certaines personnes, balade dans les faubourgs du  village.

J-2 /Abtouyour –Sara Arabe (village arabe de la tribu Imar) : balade à cheval de 3 heures et spectacle de danse traditionnelle, randonnée sur les collines du village.

J-3 à 4 / Sara Arab- Moukoulou : escalade de la montagne Mont-Guéra de Moukoulou, nuit au sommet de la montagne, visite du barrage de Moukoulou et participation au spectacle de danse des guerriers Djonkhor-Guéra.

J-5 / Moukoulou-Mongo : découverte des férricks (campement nomade) de la communauté arabe Fadilier,  balade en chameau et découverte, rencontre de la population.

J-6/ Mongo-Tarro : visite de la chaîne d’Aboutelfane à pieds, âne, cheval ou voiture, visite  de la source du village Tarro, découverte d’une exposition des cultures de l’ethnie Migamé (artisanat, sculptures, produits vivriers locaux comme le sorgho, arachide, sésame etc.).

J-7 / Tarro-Niergui : découverte de la danse peule (Wadaabé). Echanges avec une association locale sur l’éducation, la santé et l’environnement.

J-8 à 9 /  Niergui- Parc National de Zakouma.

J-10-11 /Zakouma. Cinq visites à l’intérieur du Parc, une sortie dans la soirée, deux sorties  dans la matinée et deux sorties nocturnes pendant deux jours.

J-12- 13 / Retour Zakouma- Mongo

J-13-14 / Mongo-N’Djamena- Avion de retour.

 

CONDITIONS PRATIQUES 

Chaque jour nous pourrons avoir 4h à 5h  de  randonnées pédestres. On pourra utiliser la voiture quand il fait chaud ou pour les longues distances selon le trajet à parcourir. Pour la randonnée du Mont-Guéra par exemple, il faut 3h de temps pour aller jusqu’au sommet et 2h pour le retour jusqu’en bas. Concernant les danses traditionnelles, chaque danse durera 1h 30mn à 2h 00mn.  Pour les balades en dromadaires, elles durent de 1h à 3h de temps selon la capacité d’adaptation des touristes.

Où dort-on?

L’hébergement de nos voyages  se déroule essentiellement en bivouac (tentes et matelas sont fournis). Ou encore en bungalows, camping, chez l’habitant, hôtel, auberges simples* (propres et dotées de douche).

Les endroits de bivouac sont choisis en général pour la beauté du site et nous vous demandons de nous aider à les garder intacts. Ne rien laisser derrière vous: utilisez les sacs poubelles pour vous débarrasser de vos ordures. Nous brûlons tout ce qui peut l’être une fois que nous sommes prêts à lever le camp et emportons le reste (conserves) ; nous ne laissons donc aucun déchet sur place. Pas de WC installés, alors merci de brûler vos papiers toilettes (d’où la nécessité d’un briquet). Les fumeurs sont priés de brûler les mégots dans le feu.

À table !

Tout le matériel de cuisine est fourni (assiettes, couverts). Apportez si vous voulez un canif. Un grand soin est apporté aux repas. La nourriture est entièrement achetée sur place. Nous servons une alimentation variée et appétissante. Le matin, un petit déjeuner ; à midi, un repas froid ou un “brunch” sont de coutume ; le soir, un dîner chaud ou un barbecue vous réconforteront de vos émotions.

Eau 

Les véhicules sont équipés de jerricans et nous pouvons nous approvisionner régulièrement en eau potable. Il est indispensable de vous munir de Micropur, Aquatabs ou d’Hydroclorazone. Il faut boire régulièrement (moyenne de 3 à 4 litres par jour) pour éviter la déshydratation.

Les boissons ne sont pas inclues, sauf le thé, le café et l’eau en bidon (en camping mais non au restaurant). Il est possible de se procurer en route des boissons dans de petits magasins locaux à des prix raisonnables. Nos équipes sont équipées de jerricans d’eau destinée à la cuisine ainsi qu’à votre consommation personnelle, et se réapprovisionnent régulièrement aux puits rencontrés sur le chemin. On trouve facilement de l’eau minérale en bouteille dans les boutiques et restaurants dans les villes.

Pharmacie personnelle

Faites-vous une pharmacie personnelle car il n’est pas sûr que votre chef d’expédition ait une pharmacie générale.

INDISPENSABLE : En cas de traitement médical, prévoir suffisamment de réserve pour la durée du séjour. Celle-ci doit contenir vos médicaments usuels, plus un traitement antipaludéen auxquels vous ajouterez des antalgiques, du collyre pour les yeux, une crème de protection pour les lèvres et la peau, de la vitamine C, une crème pour les coups de soleil, un gel pour les courbatures, un nécessaire pour soigner les pieds (Tricostéril, Mercurochrome, pansements Seconde Peau, etc.), un anti diarrhéique et un antiseptique intestinal. Il est important de prendre des bandages, sparadraps et élastoplasts qui peuvent être forts utiles. Une pince à épiler et une aiguille pour les échardes. Avant de quitter le pays, vous pourrez offrir votre mini-pharmacie (si vous le désirez) à l’équipe locale, un dispensaire, un hôpital ou une organisation médicale à but non lucratif, à moins que vous en ayez besoin ! Les médicaments et bandages seront très appréciés si vous les laissez.

Petit équipement personnel

. Lunettes de soleil

. Gourde isotherme (1 L min.)

. Lampe de poche et/ou lampe frontale (étanche le cas échéant)

. Crème solaire haute protection

. Briquet pour brûler vos détritus (consulter la réglementation pour placer cet objet en bagage de soute ou cabine).

. Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)

. Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)

. Papier de toilette (biodégradable si possible)

. Serviette de toilette à séchage rapide

. Protections auditives anti-bruit

. Chapeau ou casquette couvrante sur le cou

. Une batterie solaire éventuellement

 

INCLUS ET NON INCLUS

Service compris :

. Le véhicule et transfert inclus au programme

. L’hébergement tel que décrit dans le programme, base chambre et tente double

. La pension complète pendant le circuit sauf les repas à N’Djamena

. La logistique sur place : matériel de camping, (sauf sac de couchage et équipements personnels) etc.

. L’encadrement par un guide-accompagnateur francophone

. Les activités et excursions citées au programme.

Service non compris :

° Le billet d’avion International

. Les frais de visa d’un montant de 70€ à faire avant le départ

. Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres

. Les repas indiqués comme libres dans le programme (repas à N’Djamena).

. Les boissons et éventuels pourboires

. L’assurance

QUOI EMPORTER ?

Que met-on dans la valise ?

– Vêtements légers de préférence en coton (bermudas, pantalons, t.shirt).

– Chemises à manches longues (offrant une excellente protection contre le soleil et les moustiques et évitant une trop grande déshydratation).

– Pull ou veste polaire.

– Chaussures de randonnée légères + sandales ou tennis

Il convient de respecter la sensibilité des habitants du Tchad : tenue vestimentaire décente (le port de short, de jupe très courte est par exemple à proscrire), comportement adéquat (se montrer courtois en toutes circonstances).

A partir de : 850.000 FCFA/ touriste soit 1.250€

Durée:  9 jours

Nombre minimum de participants : 2 personnes

Groupe limité à 15 personnes : âge Indifférent

Environnement : montagne & sommet, savane, plaine

Période : dates variables sur la période  décembre-janvier de chaque année

Dates :  28 Décembre 2021 au 05 janvier 2022

DESCRIPTION

Présentation du Guéra

La province du Guéra, située au centre du Tchad à environ 500 km de la capitale N’Djamena, est une province recélant d’immenses ressources variées, à forte potentialité économique parmi lesquelles les ressources touristiques constituant un atout majeur pour son développement.

L’artisanat est très développé avec le travail du bois, la vannerie, la filature, le tissage, la teinture, et le tannage. Les nattes du Guéra sont parmi les plus belles du pays et le « Gabak », étoffe tissée localement est renommée depuis les temps anciens, il servait à payer le tribut et était utilisé comme monnaie locale.

Les montagnes représentent un fort capital touristique qui n’attend qu’une mise en valeur.  L’amélioration du réseau routier a contribué à désenclaver la province. Les grands marchés hebdomadaires de Mongo, Bitkine, Melfi, Am Kharouma, N’Djamena Ali Dinar ainsi que les marchés secondaires attirent un nombre important de commerçants de bétails, de céréales, de gomme arabique ou de produits manufacturés. Les produits locaux les plus commercialisés sont par ordre d’importance : les céréales, le bétail, l’huile d’arachide et de sésame, le miel, la gomme arabique.

Dans ces grands marchés hebdomadaires, le commerce du bétail est florissant lors du passage des transhumants avec leurs caravanes qui sont autant d’images à immortaliser.  Le marché hebdomadaire de Melfi par exemple dure 3 jours lors du passage des transhumants Peuls qui sont accueillis dans les concessions des habitants. La ville réalise alors en quelques semaines l’essentiel de ses transactions commerciales de l’année et il règne une ambiance de fête avec des danses organisées durant les nuits.

Dans la partie méridionale de la province, on trouve le parc national de Zakouma à l’est, la réserve de faune de Sinika Minia au centre et la réserve d’Aboutelfane au Nord-est qui sont des refuges pour la faune sauvage. A cela s’ajoute le domaine de chasse de Roukoum.

Dans toute la province du Guéra, on rencontre une  flore variée et riche. D’une manière  générale, le paysage  est constitué d’une savane arbustive claire vers le nord avec un climat sahélien et plus boisée au sud avec des  forêts sous un climat soudanien. Le tapis herbacé constitué par les annuelles vers le Sud et des  steppes herbeuses  à l’ouest où dominent les épineux  plus ou moins serrés ou encore mélangées à d’autres espèces.

Tous ces atouts pour le tourisme sont sous exploitées. L’activité touristique est en cours de développement, avec l’amélioration progressive des structures d’accueil, la formation de personnels qualifiés et la mise en valeur des sites. Ainsi on remarque  ces dernières années, de plus en plus de touristes qui arrivent dans la province soit en transit pour le Parc de Zakouma soit pour découvrir les merveilles de la province du Guéra.

5e Festival de la culture arabe et nomade de Mongo

Du 29  au 31 décembre 2021

Ce festival est un moment très important pour la communauté locale.

Notre vision d’avenir

Au regard de la réussite de notre festival les années précédentes, récompensé par la présence d’une dizaine de touristes européens et la participation de plus de 700 festivaliers venus de Mongo et ses environs, c’est avec joie que nous vous invitons pour ce qui est déjà notre 5e édition, et pour ce moment unique mélangeant culture, ambiance, traditions et fêtes.

Parce que la province du Guéra est pleine de richesses culturelles, nous avons eu pour ambition la promotion de ce que nous considérons comme un bien immuable de notre patrimoine national.

Affirmant que le tourisme est un axe majeur de développement et de création de richesse, l’association Guéra Touristique se propose d’être porteuse de projets d’avenir qui profiteront à la population du Guéra. C’est dans cette optique que nous nous efforçons de mettre en valeur une source d’emplois durables aux retombées économiques certaines.

 

POINTS FORTS DU VOYAGE

o   Les danses traditionnelles

o   Danse peule (Wadaabé)

o   Bivouac dans les tentes nomades

o   La chaine des  montagnes de la province du Guéra

o   La rencontre avec les nomades

o   Les courses de chevaux et dromadaires

o   Le voyage au Parc National de Zakouma

o   La Rencontre avec le peuple Hadjarai et la découverte de sa culture

o   Guides locaux formés et francophones, parlant la langue locale et permettant ainsi de communiquer avec la population.

 

Carte de l’itinéraire

 

Itinéraire 

J-1 / (28 décembre 2021) N’Djamena- Mongo

J-2 à 4 / (29, 30, 31 décembre 2021) Festival des cultures nomades de Mongo 5e Édition

J-5  / (1er janvier 2022) Mongo – Parc National de Zakouma

J-6 à 7 / (2, 3 janvier 2022) Parc National de Zakouma

J-8 / (4 janvier 2022)  Retour Zakouma – Mongo

J-9 / (5 janvier 2022) Mongo – N’Djamena

Au programme du festival

. Danses traditionnelles (peul, arabe, hadjarai)

. Courses de chevaux et dromadaires

. Balades en chameau, cheval et âne

. Concert de cithares

. Concours gastronomique

. Chants et contes

. Forum et débat sur le développement durable

 

CONDITIONS PRATIQUES DU CIRCUITS :

Le 5e Festival des cultures nomades de Mongo commencera la journée du 29 décembre 2021 dans la matinée, aux environs de 9h et prendra fin le 31 décembre dans la matinée. Le festival rassemblera beaucoup de festivaliers et autres personnes qui viendront voir la richesse culturelle des populations nomades et sédentaires. Les touristes seront logés dans des tentes traditionnelles nomades. De l’eau en bouteille sera fournie à chacun durant le festival.

Un programme des festivités est prévu, nous faisons appel à votre indulgence par rapport à un respect rigoureux des horaires des présentations. Dans la culture nomade, la notion du temps est un peu différente de celle de la vie occidentale. N’hésitez pas à être curieux, à questionner les festivaliers, à aller à leur rencontre. L’équipe de Guéra Touristique sera présente pour faciliter toutes ces démarches pour que les touristes trouvent ce qu’ils attendent.

Au Parc National de Zakouma, nous vous proposerons trois moments pour faire des visions : un très tôt le matin, un dans l’après-midi vers 15h et un le soir vers 18h. Le touriste fera deux sorties par jour, la troisième est sur choix. Une sortie de vision prendra entre 3h et 4h de temps. Pour les visions, un chauffeur et un guide du Parc nous accompagneront. Les animaux sont cachés  dans la brousse et grâce au guide nous les trouverons.

Où dort-on?

Au festival des cultures nomade, les touristes auront comme logement des tentes traditionnelles nomades. Elles seront équipées avec des matelas. Nous essayerons d’apporter des draps mais si vous prenez vos propres draps c’est parfait.

Au Parc National de Zakouma, les touristes seront logés dans les cases modernes du Campement Tinga.

À table !

Tout le matériel de cuisine est fourni (assiettes, couverts). Apportez si vous voulez un canif. Un grand soin est apporté aux repas. La nourriture est entièrement achetée sur place. Nous servons une alimentation variée et appétissante. Le matin, un petit déjeuner ; à midi, un repas froid ou un “brunch” sont de coutume ; le soir, un dîner chaud ou un barbecue vous réconforteront de vos émotions.

Eau :

L’eau en bouteille sera fournie par Guéra Touristique aux touristes durant tout leur séjour. Pour se laver au festival,les touristes  auront à leur disposition l’eau du forage. Au Parc National de Zakouma les chambres sont équipées de salle de bain et de wc.

 

 

QUE FAUT-IL EMPORTER ?

Que met-on dans la valise ?

– Vêtements légers de préférence en coton (bermudas, pantalons, t.shirt).

– Chemises à manches longues (offrant une excellente protection contre le soleil et les moustiques et évitant une trop grande déshydratation).

– Pull ou veste polaire.

– Chaussures de randonnée légères + sandales ou tennis

Il convient de respecter la sensibilité des habitants du Tchad : tenue vestimentaire décente (le port de short, de jupe très courte est par exemple à proscrire), comportement adéquat (se montrer courtois en toutes circonstances).

Pharmacie personnelle

Faites-vous une pharmacie personnelle car il n’est pas sûr que votre chef d’expédition ait une pharmacie générale.

INDISPENSABLE : En cas de traitement médical, prévoir suffisamment de réserve pour la durée du séjour. Celle-ci doit contenir vos médicaments usuels, plus un traitement antipaludéen auxquels vous ajouterez des antalgiques, du collyre pour les yeux, une crème de protection pour les lèvres et la peau, de la vitamine C, une crème pour les coups de soleil, un gel pour les courbatures, un nécessaire pour soigner les pieds (Tricostéril, Mercurochrome, pansements Seconde Peau, etc.), un anti diarrhéique et un antiseptique intestinal. Il est important de prendre des bandages, sparadraps et élastoplasts qui peuvent être forts utiles. Une pince à épiler et une aiguille pour les échardes. Avant de quitter le pays, vous pourrez offrir votre mini-pharmacie (si vous le désirez) à l’équipe locale, un dispensaire, un hôpital ou une organisation médicale à but non lucratif, à moins que vous en ayez besoin ! Les médicaments et bandages seront très appréciés si vous les laissez.

Petit équipement personnel 

. Lunettes de soleil

. Gourde isotherme (1 L min.)

. Lampe de poche et/ou lampe frontale (étanche le cas échéant)

. Crème solaire haute protection

. Briquet pour brûler vos détritus (consulter la réglementation pour placer cet objet en bagage de soute ou cabine).

. Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)

. Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)

. Papier de toilette (biodégradable si possible)

. Serviette de toilette à séchage rapide

. Protections auditives anti-bruit

. Chapeau ou casquette couvrante sur le cou

. Une batterie solaire éventuellement

INCLUS ET NON INCLUS

Service compris :

. Le véhicule et transfert inclus au programme

° L’hôtel à N’Djamena (1er nuitée)

. L’hébergement tel que décrit dans le programme, tentes traditionnelles nomades, campement moderne de Tinga.

. La pension complète pendant le circuit sauf les repas à N’Djamena

. L’encadrement par un guide-accompagnateur francophone

. Les activités citées au programme.

Service non compris :

Le billet d’avion International

. Le billet d’avion international

° Les frais de visa d’un montant de 70€ à faire avant le départ

. Les repas indiqués comme libres dans le programme (repas à N’Djamena).

. Les boissons et éventuels pourboires

. L’assurance

Open chat
1
Besoin d'aide?
Bonjour, vous êtes bien sur Afrique-voyage-découverte! Profitez de nos offres exceptionnelles! Comment puis-je vous aider?